Voilà, le printemps arrive, et avec lui son lot de bourgeons en fleurs, petits oiseaux et …. de poils !

 


Comme chaque année, ton animal rentre en période de mue deux fois : au printemps et à l’automne pour renouveler l’ensemble de son pelage.


2 fois dans l’année vous avez dit ? ou enfin, ça c’est la théorie, car parfois c’est un peu en continue non ?


Et si l’on se penchait sur ce phénomène pour mieux le comprendre et surtout mieux le gérer ?


La mue c’est le changement de pelage de nos animaux. Elle est due à 2 facteurs principaux :
- La lumière : Le temps d’ensoleillement de la journée influe. Quand les jours raccourcissent, cela favorise la mue d’automne et quand ils rallongent, la mue de printemps
- La température : La température extérieure joue aussi un rôle majeur. Le réchauffement/ refroidissement engendrent la mue.


Mais quand on connait ces 2 facteurs, on comprend que l’animal vivant à l’intérieur n’est pas du tout affecté de la même façon que celui qui passe sa vie dehors. Chez nous, humains, on allume la lumière et le chauffage ! Ce qui explique que cette période de mue est moins marquée chez les animaux vivant en intérieur ou couverts !

Tout de même, elle a quand même lieu ! Elle est moins flagrante, mais elle est inévitable ! Peut-être peut on aider un peu la nature, en facilitant la chute du poil mort et fortifiant le nouveau poil qui pousse ?


Alors le premier conseil va sembler bateau tellement il est évident mais rappelons-le quand même !


Le brossage est une des clés du problème : en période de mue, il faut brosser son animal une fois par jour !!! Utilisez une brosse douce quotidienne et une étrille une fois par semaine (brosse dure souvent en métal, qui favorise le retrait du poil mort). Il existe des shampoings ou solutions à appliquer sur poils sec pour faciliter brossage et chute du poil mort.


Deuxième conseil : distribuez une alimentation de qualité ! Encore une fois, cela peut sembler une vérité absolue mais c’est fondamental ! Si votre animal a le poil terne, qui chute beaucoup, avec des pellicules… alors il faut se pencher sur la composition de vos croquettes et surtout vérifier la qualité des protéines ! (Promis cela fera l’objet d’un article complet !)


Enfin il est possible de complémenter vos animaux pour faciliter et raccourcir la période de mue !
- Les vitamines du groupe B sont essentielles, on en retrouve beaucoup dans la levure de bière !
- Les omégas 3 et 6 sont eux aussi indispensables
- Les oligo-éléments.

Attention toutefois, d’autres causes peuvent engendrer une perte de poils : la gestation, les chaleurs, les troubles hormonaux ! Lorsqu’elle est pathologique, la perte de poils s’appelle Alopécie. Ce n’est pas à prendre à la légère et doit toujours motiver une consultation chez le vétérinaire.

Et pour finir, chaque animal a malgré tout une mue différente ! Il y a ceux avec le gros poil épais et le sous poil abondant qui ont des mues extrêmement abondantes (chien Husky, chat Main Coon, cheval Fjord), les petits poils durs (type chien Jack Russel) qui se piquent dans tous les tissus et dont on n’arrive pas à se débarrasser (pourtant on s’était dit qu’en prenant un animal à poil court on aurait moins de soucis !) et ceux qui perdent par plaque !


Alors bon courage pour affronter cette période ou passer le balai est une activité à plein temps ! On espère que cette année cela durera moins longtemps !